Les partenariats pour répondre aux besoins bancaires et de financement de nos adhérents  

L’Union des Professionnels du CBD a entamé un cycle de réunions avec des organismes bancaires. Nous avons pu en effet constater les difficultés rencontrées pour ouvrir un compte bancaire lorsque l’activité porte sur le commerce de produits CBD. Certaines banques excluent expressément dans leurs conditions générales toute ouverture de compte pour les activités liées au CBD, d’autres ne le mentionnent pas mais pratiquent une exclusion de facto. Il existe évidemment des astuces légales pour éviter d’essuyer un refus, notamment en évitant de mentionner le CBD dans l’objet social de la société, mais cette solution n’est pas satisfaisante dans la mesure où la société se trouve exposée au risque ultérieur de fermeture de compte si la banque vient à être informée de la nature du commerce. Nous souhaitons que nos adhérents puissent travailler dans un cadre aussi sécurisé que possible.  

Au terme de nos démarches, nous avons identifié deux banques qui acceptent de travailler avec nos adhérents. 

Nous n’avons pas pu établir par écrit un accord-cadre, les conditions sont disponibles par simple demande auprès de notre déléguée générale par mail à : delegue-general@upcbd.org

L’Union des Professionnels du CBD est par ailleurs en discussion avec un partenaire potentiel dans la perspective de lancer une étude sur le besoin de financement (equity,  dettes…) des membres de l’association afin de fournir des solutions adaptées, innovantes et privilégiées pour répondre aux besoins des start-ups qui veulent se développer, acquérir une position stratégique et accroître leur part de marché dans une industrie en croissance exponentielle. L’UPCBD a le projet de développer le réseau des investisseurs/financiers et de proposer avec ce partenaire des solutions et des services personnalisés en cohérence avec vos besoins réels. Nous vous adresserons prochainement un questionnaire pour recueillir votre avis et vous associer à notre démarche.  


Les partenariats en cours pour la mise en place d’études scientifiques et cliniques  

L’Union des professionnels du CBD souhaite développer des partenariats dans le domaine médical et de la recherche scientifique, pour documenter scientifiquement les différents effets thérapeutiques allégués du CBD et de mieux comprendre le fonctionnement de ce principe actif.  

L’UPCBD se réjouit de la perspective de collaboration avec le Professeur Nicolas SIMON, Médecin Addictologue et Pharmacologue à l’AP-HM, dans le cadre de la création du comité scientifique.  

L’Union des professionnels du CBD souhaite développer des partenariats dans le domaine médical et de la recherche scientifique, pour documenter scientifiquement les différents effets thérapeutiques allégués du CBD et de mieux comprendre le fonctionnement de ce principe actif. 

L’UPCBD se réjouit de la perspective de collaboration avec le Professeur Nicolas SIMON, Médecin Addictologue et Pharmacologue à l’AP-HM, dans le cadre de la création du comité scientifique. Une réunion de travail s’est tenue le 11 octobre à 14 heures à la faculté de médecine de La Timone à Marseille. 

L’une des missions du comité scientifique sera de soutenir la recherche spécifique aux effets du cannabidiol et au mode de fonctionnement biochimique de cette molécule. 

Les types de compétences qui doivent figurer dans ce comité sont notamment pharmacologiques, statistiques, SHS et addictologiques. 

Les études seront envisagées selon les modalités prévisibles d’utilisation future, un produit grand public n’ayant pas les mêmes obligations qu’un médicament.  

A l’issue de cette réunion et d’échanges approfondis, nous sommes parvenus à la conclusion que, compte tenu de la multiplicité des pathologies concernées et des études déjà réalisées, l’étude la plus intéressante devrait porter sur l’efficacité du CBD comme produit de substitution au cannabis récréatif, dans la mesure où il apparaît que cette transition du THC vers le CBD constitue un phénomène massif dont la démonstration scientifique avec une étude randomisée en double aveugle permettrait, en cas d’étude probante, de faire la preuve de l’utilité du CBD dans une politique de réduction des risques sanitaires et, accessoirement, sécuritaires. 

Le Professeurs SIMON a accepté de présider le Comité susceptible de formaliser les protocoles d’étude lorsque nous serons parvenus à obtenir les financements, très conséquents, nécessaires à la réalisation de cette étude. 

N’hésitez pas à nous communiquer des noms de personnalités disposant de ces compétences et susceptibles de collaborer avec nous et toute suggestion utile sur les aspects scientifiques et médicaux ! 

 
Les études seront envisagées selon les modalités prévisibles d’utilisation future, un produit grand public n’ayant pas les mêmes obligations qu’un médicament.  

De même, nous nous réjouissons de la collaboration à venir avec Laura Prévost, infirmière diplômée, et Michael Saiu, intervenants en tant que naturopathes au sein du Centre Artémis – Clinique de la femme Valenciennes.   

Composé de plusieurs sage-femmes, psychopraticienne, diététicienne, sophrologue, ostéopathe et kinésithérapeute, l’équipe du Centre Artémis a développé un Parcours Prévention Santé au Naturel, permettant aux professionnels de médecine conventionnelle de porter une vision globale de leurs patients, tant sur les aspects corporels, émotionnels, énergétiques que mentaux.   

Référencés pour intervenir sur de nombreuses pathologies, comprenant notamment les troubles émotionnels, la perte ou prise de poids, les troubles du sommeil, le cycle de la femme, la sexualité, la grossesse et accouchement, les pathologies aiguës ou encore les pathologies chroniques et dégénératives, les professionnels du Centre Artémis collaborent étroitement avec des médecins traitants pour créer un nouveau protocole alliant le médicament et le CBD.   

Visant à bâtir un environnement favorable permettant aux patients d’être satisfait dans sa position d’acteur autonome et responsable de leur santé, le Centre Artémis s’est engagé depuis plusieurs mois à promouvoir le CBD et à favoriser une prise en charge naturelle des situations liées au stress, à l’angoisse, la dépression, l’insomnie, le burn-out, ainsi qu’aux pathologies lourdes telles que la sclérose en plaque, le cancer ou l’endométriose.   

Cette action s’est notamment matérialisée par l’élaboration d’un cahier des charges et d’une charte de déontologie et d’éthique, par le développement d’un protocole d’accompagnement au CBD au travers d’un entretien structuré et raisonné, ainsi que par le lancement d’une analyse clinique, qui permettra à terme de produire des données statistiques et évaluations en la matière.   

La collaboration entre le Centre Artémis et l’UPCDB s’inscrit ainsi dans une démarche de soutien mutuel, portée par la volonté commune de promouvoir un produit naturel permettant de répondre efficacement à de multiples maux et à des situations d’extrême fragilité de l’être.   

Ce partenariat permettra d’optimiser et de valoriser les travaux en cours, notamment grâce à l’élargissement du panel concerné et au développement d’un réseau de professionnels de médecine complémentaires compétents, capables d’offrir aux clients CBD une prise en charge d’accompagnement ainsi que des soins thérapeutiques.   

Elle nous permettra de disposer des résultats de l’étude clinique et donc de valoriser, sur des bases scientifiques et cliniques, les bienfaits du CBD.  


Un partenariat pour la mise en place de formations pour les adhérents  

A l’issue de nos discussions avec la société DEMETRIOS, nous sommes en mesure de vous proposer un module de formation sur les produits CBD et la stratégie digitale et marketing.  

Ces modules peuvent être financés, pour les salariés, par l’OPCO, et pour les chefs d’entreprise, par l’AGEFICE.  

Nous adresserons aux adhérents intéressés le programme détaillé de ce module, pour l’adapter le cas échéant en fonction de leurs observations et de l’apparition de besoins complémentaires, ainsi que les modalités d’inscription. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X